Piana

Mairie de PIANA

Bienvenue

  • Accueil
  • Découvrir Piana
  • Histoire de Piana

Histoire de Piana

Au 15e siècle, le territoire actuel de la commune de Piana formait la piève de Salogna, placée sous l'autorité des Seigneurs de Leca dont le domaine s'étendait du sud de Calvi au nord de Propriano.

L'église piévane se trouvait à San Marcellu (à 4 kilomètres au sud de Piana, près de la route d'Ajaccio). Les Seigneurs de Leca, qui selon Maurice Barrès étaient "magnifiques d'audace et de férocité", se révoltèrent contre la domination génoise mais furent vaincus et massacrés.

La prise du château de Jean-Paul de Leca le 29 mars 1489 constitue l'un des derniers épisodes de cette lutte. Le château se dressait à 4 km à l'est du village sur la"Spija dei conti" (Crêtes des Comtes) juste au dessous du Monte Vittulu.

Les Génois massacrèrent tous les défenseurs à l'exception des femmes et des enfants. Pour mettre un terme aux liens constants des habitants et des Seigneurs de Leca, les autorités Génoises détruisirent le château ainsi que les hameaux de la piève et en expulsèrent la population avec interdiction de s'y établir sous peine de mort.

Ainsi durant deux siècles de 1489 à 1690, toute la région fût désertifiée, sauf de rares cultures permises aux gens venant de la montagne.

Au XVIe siècle, pour se protéger contre les attaques des pirates barbaresques, les Génois construisirent les "tours génoises"' (près de 200 sur les rivages de l'île dont une à Turghio) communicant par feux et permettant en deux heures de prévenir toute la Corse d'une incursion barbaresque.

A partir de 1690, sans doute parce que la puissance déclinante de Gênes ne pouvait plus s'y opposer, à eu lieu la reconstruction du village de Piana.

Le lieu dit de Piana sera reconnu comme paroisse en 1713 et doté d'un podestat (premier magistrat de certaines villes du sud de la France et de l'Italie) ; et d'un curé.

Généralités historiques

Présence romaine. Au 15ème, l'ancienne place forte des Leca située au Foce d'Orto, fut prise par les Génois et tous les assiégés furent massacrés (légende de trésor). 

Le sous-marin Casabianca a débarqué pour la première fois des armes destinées aux maquisards corses lors de la Seconde guerre mondiale, sur la plage d'Arone 

Architecture civile Bourg étagé en amphithéâtre* : beau village ancien où se marient heureusement le granit rose et les maisons blanchies, belle unité des toits, escaliers extérieurs, placettes avec fontaines ; curieuse fontaine en galets sur la route. Tour génoise (SC) à la pointe de Turghju. Ruines du château fort de Giunepro dans les Calanches. Fortin 15ème ruiné des Leca au Foce d'Orto. Hôtel les Roches Rouges : salle de restaurant et son décor (IMH). Ancien moulin hydraulique à farine de châtaigne. Statue "Eve retrouve le corps de son fils Abel", place de la Mairie. Stèle du Débarquement, plage d'Arone. 

Architecture sacrée Eglise paroissiale Sainte-Marie : église baroque 17ème, à la façade supérieure scandée de pilastres plats et couronnée d'un fronton triangulaire, élégant clocher à baies au chevet ; chapelle dans le village. Chapelle de Vistale. Chapelle Saint-Alexandre à l'est. Ancienne église romane Saints-Pietro-et-Paolo*, transformée en tombeau au 19ème. Au lieu-dit San-Marcello, réemploi de matériaux romans dans des constructions ruinées, provenant de l'ancienne chapelle. Oratoire Sainte-Marie dans les Calanches. 

Sites Magnifique territoire** : relief tourmenté, célèbres Calanches, littoral découpé, profusion de granit rouge ; 2 petites vallées le traversent d'est en ouest. Belle cascade et ruines de moulin. Ensemble des sites du golfe de Porio** (SC). Calanches** (SC) (Inscrites sur la "Liste du Patrimoine mondial" de l'UNESCO) : massif déchiqueté et ruiniforme de granit rouge allant jusqu'à la mer. Littoral* découpé et déchiqueté en cap (Capu Rossu), pointes, anses, petites plages ; plage de sable d'Arone. Relief relevé à l'est : Capu di u Vitullu (1 332 m), crête d'Alscio (1 331 m), Capo d'Orto, Monte Ravu. Forêt de Piana* au nord. Sites superbes et innombrables** : de même, les vues et panoramas**, notamment du hameau de Vistale, des ruines du fortin des Leca, de la tour de Turghio. Parc naturel régional de la Corse*, peuplement de lys safran (très rare). 

* : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé

ImprimerE-mail

Informations
    •  Contact & Accès

      Mairie de Piana
      Place de la Mairie
      20115 Piana
      +33 4 95 27 80 28
      +33 4 95 27 83 49
      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

       Nous Suivre

    •  Lettre d'Infos

       Météo

  •  Nous Situer